Bruit VMC - Acoustique

posté le 21/11/2022 image

Bruit VMC - Acoustique

Par Lucile
Question
0

Bonjour,

Je me pose plusieurs questions concernant le bruit généré par les extracteurs de VMC (en habitation dans mon cas).

En effet, je ne peux pas installer un unique extracteur en toiture de mon bâtiment et ai ainsi des caissons VMC sur les toitures terrasses, au même niveau que le dernier étage. 

Je me suis assurée de ne pas les installer au-dessus des chambres et ai prévu des plots anti-vibratils.

Je les ai éloignés autant que possible des fenêtres mais je m'interroge sur le bruit que cela peut générer. 

Comment pouvons-nous connaître le bruit que le rejet d'air (bruit aéraulique) ou le caison (bruit mécanique) vont générer (obligé de passer par une étude acoustique ?) et comment les réduire ?

J'ai pensé installer des silencieux mais je ne sais pas si cela sera suffisant ou utile (si j'en ai réellement besoin).

En outre, côté réglemntation, on parle d'un maximum de pression acousique de 30dBa pour les installations de ventilations.

J'imagine que c'est le bruit entendu à l'intérieur de la pièce et je ne sais pas mesurer/calculer l'atténuation due aux parois.

Je souhaiterais comprendre le mécanisme et les éléments à calculer/vérifier pour ne plus me questionner à l'avenir.

Cordialement.

Par Maurice
le 21/11/2022
Maurice
Re: Fonctionnement PAC CARRIER - Demande avis à un technicien et appel à l'aide

Bonjour,

Lorsque vous selectionnez un caisson de VMC il faut choisir un modèle silencieux avec un moteur tournant à 1 500 tr/mn au maximum. L'idéal est un caisson à double peau et des silencieux sur les réseaux en amont.

En VMC il faut prendre un maximum de précautions pour éviter les nuances sonores qui sont sources de bien des litiges.

Le caisson est à monter sur plots anti-vibratils.

 

Par Jean-Louis
le 21/11/2022
Jean-Louis
Re: Fonctionnement PAC CARRIER - Demande avis à un technicien et appel à l'aide

Bonjour,

2 cas de figures peuvent se présenter :

-1- S'il s'agit d'une installation dite "classique" :

En premier lieu, il y a lieu de choisir un / des ventilateur(s), ayant la vitesse de rotation minimale eu égard aux performances attendues, et offrant des niveaux de puissances acoustiques et de pressions acoustiques minimaux.

Ces appareils ne sont pas les moins onéreux ...

Ensuite, se conformer // au mode de pose précisé par le fabricant, // aux Règles de l'Art // et à la réglementation en vigueur.

-2- S'il s'agit d'une installation spécifique, délicate (exemples, ventilateurs proches de baies ouvrantes, courtes longueurs de gaines, fréquences susceptibles d'entrer en résonance, etc ...) : dans ce cas, une étude acoustique est préférable à l'empirisme ; en effet, il peut s'avérer que le curatif soit plus onéreux que le préventif.

Revenir au forum

Répondre au message

Veuillez vous connecter ci-dessous pour poster votre réponse, vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous ici !
Laissez coché pour être averti par e-mail à chaque nouvelle réponse

Top contributeurs

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité