Gestion de puissance primaire en chaufferie

posté le 08/03/2017 image

Gestion de puissance primaire en chaufferie

Par Damien
Idée
0

Amis chauffagistes Bonjour,
Je travaille sur un schéma de principe réalisé par un BE sur lequel nous avons une chaudière de 3MW et une de 6MW avec chacune une pompe de charge et V3V en sortie pour assurer la température mini (pas de condensation).
En proposition de variante, je proposerai bien une seule pompe de charge pour les deux chaudières avec vanne de régulation de débit indépendant de la pression sur chaque chaudière. Et une seule vanne trois voies pour assurer la température des retours.
Jusque là, je pense que c'est bon ?

Choses que nous n'avons jusqu'à présent jamais fait, pour la régulation de la puissance fournie au secondaire (bouteille de découplage entre les deux), je pensais réguler la température de sortie de chaque brûleur en fonction de la température de sortie de sa chaudière qui sera fixée en permanence à 90°C et utiliser la variation de débit sur la pompe primaire pour réguler la température de départ secondaire (réguler le débit d'eau à 90°C apporté dans le mélange de la bouteille de découplage).
Avez-vous déjà installé un tel système ? Cela vous paraît-il être cohérent ?

Bien sûr, un schéma serait bien plus parlant, mais je ne sais pas comment le poster ...

Merci pour vos réponses

Damien

Par Maurice
le 09/03/2017
Maurice
Re: Gestion de puissance primaire en chaufferie

Bonjour, faites un schéma que vous scannez sous forme de fichier jpeg et vous le déposer ici :

http://www.cjoint.com/

après veuillez indiquer ici l'adresse du lien créé.

Par Philippe
le 10/03/2017
Philippe
Re: Gestion de puissance primaire en chaufferie

Bonjour,
Vous mettez en oeuvre des chaudières de très fortes puissances, vous ne précisez pas ce que vous desservez, chauffage ou process ?
La 1 fait 6 MW, débit d'irrigation 260 m3/h
La 2 fait 3 MW (la moitié), débit d'irrigation 130 m3/h
si vous mettez 1 seule pompe, débit 390 m3/h

Vu les puissances, il est mieux d'avoir 1 pompe de charge et 1V3V de gestion des retours par chaudière. vous équilibrez mieux les débits, chaque chaudière est indépendante. En plus les conso des moteurs de pompes à ces débits sont importantes.
En cas de panne, de maintenance ou de fin de saison, la chaudière 2 fonctionne seule avec son débit, c'est à dire que s'il n'y a qu'une pompe, la pompe 390 m3/h ne tourne qu'à 130m3/h. La V3V de gestion des retour, prévue pour 390m3/h, ne pilotera que 130m3/h, les écarts demandés sont vraiment grands, il y aura des instabilités.

Gestion des températures : vous parlez de régler les brûleurs à 90°C et de faire varier les débits. Sur des chaudières de ce type, je pense que la variation de débit doit être quasi interdite.
En plus, faire fonctionner le brûleur modulant à 90°C implique des rendements moins bons que si vous faites une petite loi d'eau en fonction de l'extérieur (variation entre 60 et 90°C selon la sonde extérieure), (rendement moins bons du brûleur, pertes de chaleur dans les tuyaux ...)
Evidemment, le régime d'eau dépend beaucoup des émetteurs derrière les chaudières.

Par Jean-Louis
le 11/03/2017
Jean-Louis
Re: Gestion de puissance primaire en chaufferie

Bonjour,
Essayons de ne pas perdre de vue que les choses les plus simples sont, en principe, les plus fiables.
Et pour ce qui concerne les pompes de charge, chaque générateur devrait avoir la sienne ; simple précaution dans le cas de défaillance de l'une d'elles.

Revenir au forum

Répondre au message

Veuillez vous connecter ci-dessous pour poster votre réponse, vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous ici !
Laissez coché pour être averti par e-mail à chaque nouvelle réponse

Top contributeurs

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité