Interêt des collecteurs de modules hydrauliques

posté le 10/06/2020 image

Interêt des collecteurs de modules hydrauliques

Par Didier
Question
0

Bonjour,

J'ai une question, disons, " de curiosité " à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse. Or j'aime bien comprendre les choses en détail ; du coup, je fait appel aux " expairs ".

Dans une installation de chauffage à eau chaude, il est très commun d'utiliser des modules hydrauliques isolés intégrant circulateur, vanne trois voies, vannes, clapets, thermomètres, soupape différentielle, produits qui semblent assez standardisés avec un entraxe de 125 mm et des raccords en en 1"1/4 ou 1"1/2 ...

Admettons, c'est pratique, c'est un peu plug&play, c'est testé en usine, ça simplifie l'isolation par rapport à des composants séparés ... et puis le côté modulaire est plaisant : ça rappelle un peu les disjoncteurs électriques ou les cellules MT ...

Mais ce que j'ai du mal à comprendre concerne les collecteurs destinés à être placés en-dessous de ces modules hydrauliques, pour répartir entre eux l'eau qui vient/va du corps de chauffe.

En voici des exemples à 2, 3, 4 voies : https://www.google.com/search?q=collecteur+de+module+hydraulique&safe=active&tbm=isch

De par leur conception, outre la fonction de répartition du flux (qui pourrait être assurée par deux bêtes tés), ces collecteurs assurent un échange thermique entre les flux de départ et d'arrivée. Certes, cet échange n'est pas exceptionnel (ce n'est pas un échangeur à plaque), mais il se produit forcément, via le métal qui les compose. En tout cas, alors que le collecteur dans son ensemble est souvent isolé par une coque en plastique expansé, rien n'est prévu pour limiter l'échange thermique entre les deux flux. Au contraire, on a plutôt envie de penser qu'on a cherché à ce que cet échange thermique se fasse bien.

Nota : je parle ici des collecteurs les plus simples et qu'on nous présente simplement comme des sortes de "briques de Lego" pour modulariser l'installation. Je ne parle pas de ceux qui vont intégrer d'autres fonctions plus sophistiquées comme un bypass.

Et là, je ne comprends pas : toutes les chaudières modernes sont à condensation et ont besoin d'une eau de retour la plus froide possible. Or, ne voilà-t-y pas qu'on ajoute encore aujourd'hui un équipement qui va réchauffer l'eau de retour en refroidissant l'eau de départ.

Pourquoi cela alors ? Pourquoi ne pas simplement faire deux dérivations pour chacun des deux flux (aller et retour), thermiquement indépendantes, voire même avec un isolant entre-elles pour limiter l'échange ?

Merci d'avance de vos lumières.

Par Maurice
le 10/06/2020
Maurice
Re: Interêt des collecteurs de modules hydrauliques

Bonjour,

Pour ma part, j'évite à utiliser les modules (vanne de régulation + pompe + vannes de sectionnement) compacts.

Je peux de ce fait maîtriser le choix et la qualité de chaque composant.

Il en est de même en cas de réparation, chaque élément est aisément démontable et remplaçable.

Il en est de même pour les collecteurs à placer au-dessus de ces modules qui sont destinés à brancher divers circuits. Vous faites la même chose en mettant de simples tés. Vous pouvez installer des vannes sur chaque circuit et vous évitez le réchauffage du retour. Attention à choisir une pompe électronique qui par son débit variable automatiquement permet d'éviter tout by-pass.

Par Didier
le 11/06/2020
Didier
Re: Vase d'expansion pour un ballon d'eau chaude : comment choisir le bon ?

Merci Maurice pour votre réponse.

On est bien d'accord sur le fait que ces modules hydrauliques n'ont rien d'inspensable. D'ailleurs, pour ma part, même si le ton de mon message pouvait laisser entendre le contraire, je ne suis pas du tout convaincu de leur avantage sur une solution par assemblage de composants élémentaires.

Pour autant, ma question reste entière : pourquoi laisser, voire favoriser, un échange thermique lors du passage dans le collecteur ?

Je peux comprendre que sur les chaudières anciennes, qui au contraire des modernes à condensation étaient sensibles à un retour d'eau trop froide, ce type de collecteurs permettait de réchauffer un peu l'eau de retour. On avait donc un effet similaire à celui produit par une bouteille de découplage (comme cela est très bien expliqué ici https://conseils.xpair.com/actualite_experts/point-technique-bouteilles-decouplage-hydraulique.htm) bien que l'installation n'ait pas de circuit primaires en amont de la bouteille et de circuit(s) secondaire(s) en aval : ça permet d'économiser un circulateur.

Mais, pour une chaudière à condensation, comment se fait-il que les fabricants préconisent encore de tels collecteurs ?

Par Maurice
le 12/06/2020
Maurice
Re: Interêt des collecteurs de modules hydrauliques

Bonjour,

Lorsqu'on choisi une chaudière à condensation il ne faut effectivement pas prendre un collecteur à recyclage incorporé.

L'élévation de la température du retour diminuera l'effet de la condensation, ce qui conduit à une chute du rendement.

Revenir au forum

Répondre au message

Veuillez vous connecter ci-dessous pour poster votre réponse, vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous ici !
Laissez coché pour être averti par e-mail à chaque nouvelle réponse

Top contributeurs

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité