Question : Impact des robinets thermostatiques sur le réduit de nuit

posté le 03/05/2017 image

Question : Impact des robinets thermostatiques sur le réduit de nuit

Par Ifick
Question
0

Bonjour,
Dans le cadre d'un audit énergétique, je souhaite mettre en place un réduit de nuit et me questionne quant à l'impact de robinets thermostatiques déjà installés sur les radiateurs.
Le but du réduit de nuit étant de réduire la température de consigne en chaufferie pour faire des économies, les robinets thermostatiques se régulant en fonction de la température intérieur de la pièce, ne vont-ils pas "shunter" les effets du réduit de nuit et donc les économies qui auraient pu être réalisées ?
Je vous remercie pour votre temps,

Par Jean-Louis
le 04/05/2017
Jean-Louis
Re: Question : Impact des robinets thermostatiques sur le réduit de nuit

Bonjour,
Cette question est récurrente.
Il est exact que les robinets thermostatiques dits "statiques" et donc simplement mécaniques, cherchent à compenser le faible apport thermique d'un simple régime réduit de température d'eau.
Il s'agit de mener une bonne réflexion d'ensemble des besoins énergétiques des équipements considérés.
Et souvent, une solution s'impose.
Ensuite, ce sera probablement une question de budget et de temps de retour d'investissement ...

Par Maurice
le 05/05/2017
Maurice
Re: Question : Impact des robinets thermostatiques sur le réduit de nuit

Bonjour,
Il faut que le réduit de nuit soit conséquent.
Même si les robinets thermostatiques s'ouvrent à fond la nuit, la réduction doit être effective .

Par Philippe
le 05/05/2017
Philippe
Re: Question : Impact des robinets thermostatiques sur le réduit de nuit

Bonjour,
Le robinet thermostatique s'ouvre en fonction de la température intérieure pour apporter de la chaleur dans la pièce. Si la température de l'eau est trop froide, le thermostatique ouvre et augmente le débit pour augmenter la puissance.
Par contre, le radiateur donne de la chaleur en fonction de la température de l'eau. si on limite le débit entrant, on limite la puissance maxi du radiateur.
Mettez en place des robinets avec réglage interne (AV9 de Oventrop, c'est très bien).
Le réglage entre 1 et 9 est fait à la mise en place en fonction des déperditions de chaque pièce (il faut établir un bilan de déperd. pièce par pièce, même grossier + utiliser la table de réglage fournie avec les robinets). Le réglage de 1 à 9 limite le débit maximal délivré par le robinet. Ce réglage remplace avantageusement le réglage empirique sur le té de réglage.
Ensuite, vous posez la tête thermostatique qui cache ce réglage (et donc l'usager n'y a pas accès).
Quand la tête sera en pleine demande, il ne rentrera pas un grand débit, juste assez pour combattre les déperditions.
Si l'eau de chauffage est plus froide (réduit de nuit), le radiateur chauffera moins.

Attention, si vous posez des thermostatiques, il faut une pompe à débit variable ou une soupape différentielle sur l'installation.

Si vous faites remplacer les thermostatiques par une entreprise, vous pouvez bénéficier de C2E à négocier avec le fournisseur de gaz.

Par Yann
le 06/07/2017
Yann
Re: Question : Impact des robinets thermostatiques sur le réduit de nuit

Bonjour,
En aucun cas les robinets thermostatiques ne shunteront l'action du réduit de température en chaufferie. Les robinets thermostatiques n'agissant que comme des limiteurs haut de températures ambiantes, si vous diminuez la température de départ en période d'abaissement, ces derniers vont s'ouvrir, les radiateurs ne recevant que la température demandée disponible en chaufferie, cette dernière étant logiquement inférieure à celle de confort.

Soit votre installation est encore bien équilibrée (chaque radiateur recevant le débit d'eau correspondant à sa puissance) et tout le bâtiment descendra en température ambiante de manière homogène. La remontée en température de confort se fera de la même manière mais en l'absence de sonde d'ambiance et de fonction d'anticipation sur la régulation, il vous faudra être vigilant sur les programmes horaires.

Soit en cas de doute et pour répondre à l'obligation d'individualiser la mesure et la répartition des charges liées au chauffage, vous pouvez mettre en place des solutions individuelles de gestion et de mesures des consommations en :
- Travaillant avec des têtes thermostatiques motorisées (gestion des températures confort, réduit, absence pièce par pièce, programmation horaires inclus) avec un thermostat d'ambiance qui centralise les consommations,
ou
- Des têtes thermostatiques motorisées(non programmables au niveau des horaires) programmées et pilotées par un thermostat d'ambiance qui centralise toutes les températures et tous les horaires demandés,
ou
- Des modules hydrauliques individuels pilotés par thermostat d'ambiance,

Il existe aujourd'hui un grand nombre de solution qui ont pour avantage de réduire la consommation d'énergie primaire en responsabilisant chaque utilisateur : chacun paye ce qu'il consomme ...

Cordialement.
Yann.

Revenir au forum

Répondre au message

Veuillez vous connecter ci-dessous pour poster votre réponse, vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous ici !
Laissez coché pour être averti par e-mail à chaque nouvelle réponse

Top contributeurs

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité